CLAM Decode x Daniel Schofield

CLAM Decode x Daniel Schofield

CLAM Decode x Daniel Schofield

Decode to launch Clam by Daniel Schofield

The starting point with Clam was to create a spherical pendant light with increased visual and reduced carbon impact. To achieve this, it was necessary to evaluate the complete cycle of a product from material usage in production to distribution and its eventual end of life. As the name suggests, the design derives from creating two hemispheres that come together to create a complete form. It was important to celebrate the peripheral shoulder; it is essential to the forming of acrylic domes but usually removed and disposed of. A simple connection detail machined from either Solid Brass or Stainless Steel continues the circular language of the shade and clamps the two forms together.

Vacuum forms acrylic sheet in such a way that allows for a final volume 50 times larger than the material’s flat state, minimising material use whilst maximising visual impact. By then producing this sphere in two parts we were able to halve the package to final product volume and in turn significantly reduce its distribution footprint. Opal cast acrylic was selected for both its diffusion properties and that it can also be recycled all the way back to its original raw monomer.


CLAM Decode x Daniel Schofield

Decode lance Clam, par le designer Daniel Schofield

Pour ce luminaire, le point de départ était de créer une suspension sphérique avec une plus grande visibilité, tout en réduisant l’impact du carbone. Pour y parvenir, il a été nécessaire d’évaluer le cycle complet d’un produit, de l’emploi du matériau lors de la production en passant par la distribution et par son éventuelle fin de vie. Comme son nom le suggère, cette création dérive de la création de deux hémisphères que l’on associe pour créer une forme complète. Il était important de mettre en valeur son rebord périphérique ; il est essentiel à la formation de domes en acrylique mais il est généralement retiré et éliminé. Une simple détail de connection fabriqué en laiton massif ou en acier inoxydable continue le language circulaire de l’abat-jour et fixe les deux formes ensembles. 

Le vide à l’intérieur du luminaire forme des couches acryliques de telle sorte qu’il permet d’atteindre un volume 50 fois plus large que lorsque le matériau est à plat, ce qui minimise l’utilisation de ce dernier tout en maximisant son impact visuel. Par la suite, en produisant cette sphère en deux parties, il a été possible de diminuer son emballage de moitié et de réduire à son tour le circuit de distribution. 

L’acrylique moulé opale a été sélectionné à la fois pour ses qualités de diffusion et parce qu’elle peut être recyclée pour revenir à son état d’origine de monomère.